Actualité

Objectif France :

 

 

Les mercredis de Force Républicaine

http://10l2.mj.am/nl1/10l2/lipil.html

Prochaine convention de Force Républicaine sur l’Europe le 24 mars

https://www.force-republicaine.fr/on-sauver-leurope/

 

06/03/2018

 

19 novembre 2017

Congrès de Force Républicaine :

Le 19 novembre avait lieu la passation de présidence entre François Fillon et Bruno Retailleau, à l’occasion de nouveaux membres venaient renforcer le bureau national, je suis très fière d’en faire partie.

Bruno Retailleau  en est désormais le nouveau président.

Force Républicaine continuera de défendre  le programme de François Fillon, le seul programme réformateur pour notre pays. Le mouvement se met en place afin de défendre les réformes nécessaires à notre pays.

Vous pouvez retrouver ici le lien pour le Facebook de Force Républicaine 64

https://www.facebook.com/forcerepublicaine64/

 

Objectif France 64 :

Liens Facebook

https://www.facebook.com/objectiffrance64/

https://www.facebook.com/objectiffrance64agriculture/?ref=bookmarks

 

 

9 septembre, réunion fondatrice avec Objectif France :

Réunion à Paris aujourd’hui avec des membres de comités de la société civile de la campagne présidentielle, des élus, autour de Objectif France, avec Rafik Smati, Général Bertrand Soubelet, Béatrice de Montille chef d’entreprise, Jonas Haddad ex président des jeunes Républicains, Joël Pain président de la SPA, Adeline Guillemain maire adjointe du 9ème, Hervé Coulaud Secrétaire Général Objectif France, Pierre Danon et bien d’autres, agir pour construire. L’avenir c’est un passé qui a envie de réussir , en proposant une nouvelle politique et de nouvelles méthodes.

 

 

31 Août 2017, les ateliers de la République

Les ateliers de la République, ont reçu hier soir François Cornut Gentille, une réunion forte en échanges, la moralisation de la vie politique devra passer par l’identification des vrais problèmes de notre société, un vaste chantier. ..

 

C’est la rentrée, une nouvelle année et de nouveaux objectifs, l’actualité repart…

23 avril 2017

Ce soir nous avons perdu, je suis déçu car le seul programme qui permettait de redresser notre pays était celui de François Fillon.
Dans quelques mois on s’en apercevra….

Quelque soit le candidat de la droite et du centre qui se serait présenté, on l’aurait traîné dans la boue de la même façon .

Hollande ce soir à triomphé de ses échecs.
Le futur s’assombrit, on ne gagne pas en pensant juste « que peut faire mon pays pour moi »….
L’avenir de nos idées politiques doivent évoluer,s’adapter; s’expliquer à une nouvelle sociologie.

 

http://dai.ly/x5gi3k6

 

Meeting de Biarritz

Réunions à thèmes :

Les réunions organisées par les comités de soutien du 64, agriculture, santé, défens,digital, entreprise, commerce artisanat de belles réussites pour expliquer le programme de François Fillon :

 

 

Présidentielles 2017 tractages :

Tractages avec les équipes de mon comité de soutien Côte Basque, à fond pour François Fillon

 

Journal de campagne de la primaire pour François Fillon

 

La vague de Biarritz pour François Fillon

http://www.aqui.fr/politiques/biarritz-aura-ete-la-revelation-fillon,14697.html

30/11/2016

ffet-corine

Une belle campagne vient de s’achever, une campagne commencée en début d’année, pour ces primaires, avec mon engagement pour François Fillon.

Je n’ai  pas eu beaucoup de temps pour mon blog, mais bientôt je ferai un résumé en vidéo de ces mois de travail.

Du 14 au 25 novembre exposition du conseil de quartier de la « Négresse » Biarritz

18/11/2016

Les ateliers de la République

arnovarnov2arnov3arnov4

Nous avons assisté hier soir à une belle conférence de qualité avec notre intervenante Caroline Galactéros, spécialiste en géopolitique, Professeur à l’École de guerre et à HEC, spécialiste des Balkans et journaliste au « point ».

Le thème de la politique de la Russie au Moyen-Orient, complètement dans l’air du temps, a captivé l’assistance. Après avoir décortiqué la politique de ces derniers, les intérêts, les stratégies, l’élection du nouveau président des États-Unis est venue s’inviter, les cartes de l’équilibre mondial sont rebattues, mais pas du tout dans le sens où les médias veulent nous l’imposer…

Une Europe et une France, bien effacées dans ce monde où de grande puissance comme la Chine aussi compte bien s’imposer.
La conférence, s’est terminée autour d’un apéritif-tapas, fort copieux et sympathique, proposé par la maison Miremont qui nous reçoit cette année pour nos ateliers de la République.

invit-ar-18-novembre

Octobre 2016

Primaire François Fillon, réunion avec Gérard Longuet et Viviane Chaine-Ribeiro

 

 

6 /10/2016

Les ateliers de la République

arseptarsept2arsept3arsept4

« La passionnante intervention hier soir de Manuel de Lara, vice président de l’agglomération Sud Pays Basque, venu nous exposer les projets, d’Océan Tech, l’avenir des entreprises tournées vers l’économie de l’océan, et en particulier autour du sport.
Océan Tech un outil qui va permettre aux jeunes entrepreneurs d’être accompagnés, du projet au développement, et aux entreprises déjà en place de construire une formidable plateforme, d’idées et de marchés.
Un projet structurant, de la formation à la recherche, de l’incubateur à l’entreprise.
Dans un moment où nous parlons tant, de croissance, d’entreprise, d’emplois, nous avons pu voir la mise en place d’une volonté d’avenir pour notre littoral.
Une énergie autour d’une volonté de construire un avenir pour notre trait de côte, un fer de lance pour Saint jean de Luz mais aussi les villes environnantes.
La réunion s’est terminé autour d’un copieux apéritif-tapas, préparé par la maison Miremont, qui nous fait le plaisir de nous accueillir pour nos prochaines rencontres dans un cadre fort agéable.
es ateliers de la république »

 

 

12/06/2016

Les ateliers de la République accueillaient hier Hugues Cazenave fondateur d’Opinionway, pour une conférence d’actualité, le changement de génération politique est-il « en Marche » ?

Des questions devant ce phénomène qui reste croissant dans notre pays ainsi que dans les pays voisins, mais aussi beaucoup de questions sur les sondages, leur fiabilité, l’influence des médias sur la population, la compétence électorale, la stabilité de données « sondagiaires » dans l’actualité.

Hugues Cazenave s’est prêté aux jeux des questions réponses, devant l’assistance venue participer avec de nombreuses interrogations. Le maire de Biarritz Michel Veunac, est lui aussi venu assister en spectateur attentif et très intéressé par ce débat.

Merci à la maison Arosteguy, qui a offert un panier gourmand à notre intervenant, ainsi qu’au Txik Txak qui nous accueillait, dont le copieux apéritif-tapas, finissait de clôturer la soirée.

ARJUIN1ARJUIN2ARJUIN3

13/04/2017

https://dailymotion.com/video/x43fdof

 

16/03/2016

ARTICLE SO ATELIERS

20/01/2016

Les carnets de Corine :

Alerte à Oie libu

HA HA ! Ils peuvent rigoler et critiquer tous, ce matin, en tous les cas les couloirs de l’assemblée étaient pleins hier après-midi, même Macron avec sa belle gueule et ses mini loies ,oups pardon lois, n’arrive pas à faire parler de lui en si peu de temps.

Si Pamela n’arrivera pas à convaincre « malgré des atouts avantageux » les députés à voter contre le gavage des canards et des oies, on peut dire qu’elle aura réussie à gaver les yeux de nos palmipèdes politiques, trop contents d’immortaliser ce moment de récréation ludique (il faut dire qu’il n’y en a pas beaucoup) ,avec une belle photo qu’ils pourront regarder en cachette dans leur bureau, en examinant un énième rapport de Taubira, qui pour sûr ne les feront pas rêver !

La mode est au people, aux émissions bobo, au couchage sur le divan afin d’épancher ses fautes espérant une oreille attentive plus tournée vers la vie personnelle que l’avenir de la France.

Les politiques ont du mal à se faire entendre, à qui la faute ?

Je ne suis pas sure que l’avenir de la France se joue sur un canapé, ou avec une Bimbo aussi sympathique puisse t’elle paraître.

Les éleveurs de canards et d’oies ont dû halluciner eux qui se lèvent tous les matins pour sauver leurs exploitations et qui se retrouvent dans une situation qu’aucun sauveteur (euse) ne pourra solutionner , qui n’ont pour seule bouée pas les hanches de Pamela, mais l’espoir de jours meilleurs.

Je ne suis pas contre un peu d’humour dans la politique, c’est vrai qu’on a l’impression parfois que leurs maxillaires ne s’agitent que pour essayer de nous convaincre, en utilisant un vocabulaire détourné, dont il faut à chaque mot étudier le sens pour détecter le piège.

Mais bon ,en pleine crise du chômage, dans une France perdue par une gouvernance dont la boussole n’a plus de flèche, est-ce bien le moment de plonger dans l’océan de l’audimat à n’importe quel prix ?

pamela

12/01/2015

Notre prochain débat des ateliers de la République :

ateliers janvier

 

 

10/12/2015

tractage au marché de Biarritz pour les régionales :

régionales 2

05/12/2015

« Par respect pour les victimes des attentats du 13 novembre 2015, considérant qu’il serait malsain de festoyer en cette période de deuil, le Président Poutine est au regret de décliner votre invitation. »

Les carnets de Corine :

J’irai manger sur vos tombes….

Quand on voit ça, on peut dire que le président Poutine à raison une fois de plus !

Je trouve extraordinaire que ce soit lui qui vienne nous donner des leçons de décence, quand je pense que Hollande remonte dans les sondages, on marche sur la tête.

Alors que nous avons eu plusieurs avertissements de risques extrêmes d’attentats, après Charlie Hebdo, plusieurs attentats échoués contre des églises en début d’année, le Thalys cet été sans prendre aucune mesure de sécurité; Il a fallu attendre 130 morts, 450 blessés pour qu’il se bouge ?

Tout ça sur fond obscur de marché avec l’Arabie Saoudite , pays démocratique comme tout le monde sait, jouant un double jeux…Invitant le roi, sur notre sol, adoubant tous ses caprices en retirant une policière sous prétexte que c’était une femme !

Autoriser le prêche d’imams extrémistes, bafouant les lois de la République, dans le salon des » femmes musulmanes».

Créant un embargo contre la Russie, pénalisant nos agriculteurs, tout cela pour finir par vendre ces fameux mistral à l’Egypte .

Après diverses tergiversations contre, maintenant rencontrer Poutine qu’il a fustigé et méprisé pendant des mois?

Aller le chercher en reniant tout ce qu’il a pu lui faire et dire ? Et quoi ? Il remonte dans les sondages, mais on rêve !

Eh bien, Monsieur Hollande sachez, qu’il y a encore 17 personnes avec un pronostic vital engagé, plus de 100 encore hospitalisés, des centaines de victimes collatérales traumatisées.

Sachez que les médecins ont pratiqués une médecine de guerre, ce qui veut dire, amputation, sutures d’ éventration, sachez que les manipulateurs radios ont passés130 cadavres en 48 h en autopsie dans les scanners, ils sont eux aussi traumatisés par ce qu’ils ont vu, des moitiés de visages, des corps déchiquetés, des membres arrachés, des morceaux….

Et vous, vous vous tapez la cloche dans un bon resto Parisien, avec vos potes de la COP 21 tout ça mis en scène, moi je veux bien qu’elle ait lieu la COP mais au moins ayez la décence de rester discret, bon appétit….

http://www.citoyens-et-francais.fr/2015/12/cop21-les-agapes-parisiennes-refusees-par-vladimir-poutine.html?

26/11/2015

IMG_0306

Hier soir avait lieu la conférence de nos ateliers de la république, autour du changement climatique  retrouvez le résumé sur l’onglet « les ateliers de la république »

 

12/11/2015

Retrouvez-nous le 25 novembre, plus de détails dans l’onglet « Les ateliers de la république »AR 25 nov 2

 

 

 

08/11/2015

Les carnets de Corine :
Poudlard doit gagner !

Alors que l’on nous bassine aujourd’hui avec le sexe-tape de Benzema dont on se tape, ou de la nouvelle recrue au ministère du travail qui va révolutionner les CDD, a lieu aujourd’hui une journée dédiée au harcèlement scolaire.
Un sujet des plus importants qui peut déterminer l’avenir de nos enfants et leur bien-être à l’école.
Le harcèlement, fléau discret pour les parents et destructeur pour les enfants, le déterminer reste encore un piège bien caché, car aucun élève n’a envie de parler de sa faiblesse devant ses pairs.
Une honte enfouie au fond du ventre qui peut ronger jusqu’à la mort.
Des signes ? Très peu, car justement en donner révèlerai son échec d’autodéfense.
Les harcelés ? Souvent des premiers de classe ou des derniers, mais pas que…
Pourquoi ? Parce qu’ils sont différents,
L’enfer ? Eux-mêmes, car ils n’ont pas l’impression de savoir s’adapter
Ou chercher ? Leur ennui, leurs notes, leur mutisme, son instinct
Des solutions ? Un long parcours, avec les professeurs, les psychologues, les psychiatres, parfois les médicaments, et aussi le changement d’école pour lequel il ne faut pas hésiter si l’enfant le demande.
Comment lutter en interne ? Par le dialogue avec les élèves, l’écoute des professeurs, par une surveillance plus accrue, et pourquoi pas par des caméras …
Le monde est de plus en plus violent, des jeux vidéo de terroristes, des actualités dédiées à des révoltes de toutes sortes, des sites internet « de ouf »…
Nous vivons dans un monde rapide, désordonné, il faut s’adapter et les protéger, la chasse au harcèlement scolaire doit rester une priorité pour tous, alors parlons-en, aucun enfant ne devrait mourir à l’école.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/05/01016-20151105ARTFIG00025-harcelement-scolaire-jonathan-destin-temoigne-de-son-calvaire.php

08/10/2015

Rentrée de notre association, « Les ateliers de la république », nous vous attendons la semaine prochaine…

000

 

29/09/2015

Les ateliers de la république :

Association de femmes et d’hommes de droite et du centre, désireux de s’informer sur les thèmes de politique nationale et internationale

les ateliers de la république

 

14/09/2015

salon femme Musulmane

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/12/01016-20150912ARTFIG00002-le-salon-de-la-femme-musulmane-a-pontoise-fait-polemique.php

Les carnets de Corine

Le salon de la femme occidentale, laïque et catho

Elle prône la laïcité même si elle est catholique .

Elle va à la messe si elle le souhaite.

Elle fait partie d’associations et son mari ne la bride pas.

Elle fait la lessive, les courses, la bouf, habille les enfants leur font faire les devoirs, et leurs maris participent, c’est même recommandé pour l’équilibre des couples.

Elle dit non sans risquer le fouet.

Elle fait des études, elle travaille, gagne moins que les hommes et là il y a encore à progresser (courage les filles on va y arriver !)

Elle fait du sport, décore son intérieur, et adore le shoping, même à petit prix.

Elle se maquille, met des pantalons, des décolletés, des jupes et adore les chaussures.

Elle lit « 50 nuances de Grey », si elle en a envie, et regarde « Desperates houseswives » en replay.

Elle dit oui au romantisme, à l’amour, à l’aventure et dit non aux cons.

Elle est libre, aime échanger des idées, connaitre des nouvelles cultures, visiter des expos, voyager, apprendre.

Elle aime la politique, le débat, et sait se battre pour des valeurs et tenir tête.

Elle aime l’intelligence de l’esprit, le respect de l’autre, la défense da sa culture, de ses convictions et de son pays.

Elle n’a pas besoin d’être MLF ou Femen, mais femme tout simplement

Alors si vous n’adhérez pas Messieurs les prêcheurs, c’est que vous vous êtes trompé de lieu de chute, on ne vous retient pas, bon vent…

 

 

26/08/2015

Les carnets de Corine :

Les cigales et la grosse fourmi

Le François ayant menti toute l’année
se trouva fort dépourvu quand la rentrée fut venue
pas une seule bonne nouvelle pour éclairer ses journées

Une croissance en berne
Un chômage en hausse
Une épargne lanterne
Des cochons en fosse

Il alla frapper famine chez ses copains de Bercy:

 » Donnez- moi un peu de marge, pour reconquérir mon électorat
une petite baisse d’impôt et tout est reparti
Je vous le revaudrai, on les ré augmentera  »

Les copains ne sont pas prêteurs mais la doctrine fait loi ;

Alléger les uns, alourdir les autres
c’est le secret de ma conquête

Manipuler les nôtres
mépriser les autres.
Marine règle l’œdipe
Nicolas rééquipe
L’élection elle est là
tout droit en face de moi
juste au bout de mon doigt ;

L’enfumeur est debout
prêt à tout pour faire croire
que sa figure de proue
est la seule trajectoire

La cigarra y la hormiga

06/08/2015

Les carnets de Corine

L’ambitieuse réforme : « J’aime pas les riches »

Après 4 ans d’augmentations d’impôts, commencés sous Sarko ( 30 milliards), les socialos ne voulant pas déroger à la tradition ont continué ( et paf 30 milliards de plus ), pendant 3 ans, puis n’écoutant que leur bon cœur et leur idéologie socialo marxiste, hop un petit quotient familial.

Les riches on ne les aime pas, ils n’avaient qu’à pas faire d’études et à moins investir dans des entreprises, et puis les réformes on s’en fout on ne va pas se fâcher avec les syndicats quand même c’est notre électorat !

On a besoin d’un peu plus ! Allez on va leur faire le coup de la justice sociale, à votre bon cœur Msieu Dam ! Et hop on te sucre tes allocs tu gagnes du fric tu as étudié tu es ambitieux ce n’est pas de notre faute !
Nous on ne veut pas d’embrouilles alors on va descendre ceux qui ont osé être trop haut, on augmente le nivellement par le bas, et avec leur argent on va faire du nivellement par le haut , comme ça on prépare nos élections, et en plus avec l’argent de ceux qui ne votent pas pour nous LOL !
Et puis ni vu ni connu on fait ça durant l’été, la saison des lâches, de toute façon les riches ça ne manifeste pas, le riche c’est feutré, c’est discret surtout en France, ça ferme sa gueule et ça paie, aller c’est quoi le prochain coup ? On leur sucre la carte vitale, le riche il ne tombe pas malade…

« Mais au fait les feuilles d’impôts sont bien parties ? »

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2015/07/01/29006-20150701ARTFIG00015-comment-les-familles-nombreuses-aisees-sont-visees-par-la-politique-familiale.php

27/07/2015

Les carnets de Corine :

co

Bronzez, on prépare votre futur Biarritz…

Pendant l’été la politique continue, elle ne s’arrête jamais ; C’est l’occasion de glisser quelques phrases, ou voter tranquillement, pendant qu’un maximum de gens profitent du soleil. J’ai donc relevé quelques actions qui passent inaperçues et qui se fondent dans la chaleur de l’instant, et permettent de présenter des actions futures qui se traduiront dans quelques mois par : « J’en ai parlé »…
La cité de l’océan :
Recapitalisation de ce merveilleux édifice que notre maire précédent (et pas seulement lui) a contribué à faire sortir de terre ;
En résumé, cet ouvrage va être recapitalisé, en tout 1,6 millions, 400 000 euros pour la ville (vos impôts) le reste par la région, l’agio, donc encore les impôts des Biarrots plus ceux des autres…
Tout ça pourquoi ?
Pour pouvoir dire que la cité de l’océan n’est pas déficitaire afin de permettre un emprunt pour l’équiper de nouveaux outils « pas de bras, pas de chocolat », par exemple des lunettes virtuelles qui seront déjà dépassées dans quelques mois… et pouvoir continuer ainsi à alimenter un puits sans fond et sans avenir.

Pendant ce temps l’adjoint à l’environnement se lamente de la fermeture de plages à cause de bassins obsolètes et en mauvais état. En fait on ferme des plages là où se trouvent les touristes et les Biarrots pour pouvoir maintenir un musée où personne ne va… On marche sur la tête !

(Ce n’est pas le musée de l’océan qui fait venir les touristes dans notre ville, c’est Biarritz, son histoire, sa situation, sa beauté.)

Tant qu’on n’osera pas changer complètement la destination de cet édifice, surtout pas en musée, mais dans un pôle avec des partenaires ouverts sur la production qu’elle soit de cellules grises ou de pépinière de haute technologie, on coulera dans les abysses de l’océan.

Il existe dans le monde des agences de reconversions qui sont spécialisées et qui permettraient de sortir de cette ornière. Mais non, on a décidé d’emprunter 1 million d’euros par an, pendant 5 ans et avec la méthode Coué ça va marcher ! Oui, oui autant que Tsipras va créer un cadastre qui fonctionnera en Grèce !

Comment changer la sociologie de la ville, en douceur ?

Petite phrase ce matin dans le SO :

« Nous sommes dans les temps et le programme n’a pas pris de retard, se félicite le maire Michel Veunac. Actuellement, nous comptons sur la commune environ 1 300 logements sociaux. Auxquels il faudra ajouter les 300 à Kléber – car je rappelle que ce nouveau quartier comporte aussi du logement privé –, les niches foncières sur lesquelles nous sommes en train de travailler ainsi que les programmes à venir à Aguillera et Iraty.  »

Les élections futures se préparent le lendemain des précédentes… je vous laisse méditer, nos promoteurs savent très bien faire de l’accession à la propriété pour nos jeunes, tout le reste n’est que démagogique et électoralisme…

Allez j’arrête de vous gâcher ce beau soleil, on en reparle bientôt, Je veille …

Les ateliers de la république

03/07/2015

Quand les républicaines se transforment en « Ateliers de la république »
Malgré la canicule, une trentaine de personnes s’étaient déplacées hier pour assister à la présentation de notre association, ainsi qu’à l’intervention de Marie-Chantal Desbazeille venue nous parler du rôle de la femme en politique, et de la parité.
Dans un souci d’élargissement de notre bureau et de nos sensibilités, politiques ou non, avec la venue de Maïder Arrosteguy centriste et Anne-Cécile Durand Purvis non encartée, nous avons décidé de renommer notre association, « les ateliers de la république ».
Le but étant toujours de promouvoir la femme dans la politique, au sein de la cité et du territoire, en étant aussi force de proposition .Sur la demande de plusieurs personnes présentent soucieuses d’adhérer , nous allons préparer pour la rentrée un bureau élargi qui leur permettra de participer au choix et à l’organisation des prochains débats ;
Marie-Chantal nous a enrichies de son expérience de femme de terrain, et son soutien nous est précieux, comme elle dit «maintenant, Je ne suis plus une locomotive, mais un wagon pousseur ! ».
Nous vous attendons à la rentrée pour continuer notre belle aventure, celle de la démocratie et de la parité partagée par les femmes et les hommes qui nous entourent.
IMG_5281IMG_5257IMG_5289IMG_5268IMG_5318IMG_5319

19/06/2015

« Les républicaines » est un attachement aux valeurs de la république, liberté, égalité, fraternité. Notre association regroupe des femmes encartées comme moi comme celles qui ne le sont pas, comme Anne-Cécile,sa liberté est la mienne, et travailler dans cette richesse permet une ouverture d’esprit, d’idées et de forces de propositions. Sans doute bientôt d’autres femmes viendront nous rejoindre pour développer différents sujets qui nous tiennent à cœur, dans le respect de nos différences , la liberté de notre expression, et dans le partage des femmes et des hommes avec qui nous construisons notre futur.Les républicaines, c’est la politique vue par les femmes, présentée par des femmes, mais construite avec les hommes, nous avons besoin de vous Messieurs. Laissez vous porter…

invitation républicaines

10/06/2015

Négresse

Les carnets de Corine,
Nous c’est la Négresse, un point c’est tout !

Quand en France on arrêtera d’ouvrir des polémiques là où il n’y en a pas ?

Cette auto-flagellation permanente sclérose tout un pays, oui la France a fait des erreurs, des fautes, des choix bons ou mauvais, oui la France a une Histoire, cette nation s’est construite avec des peuples, des guerres, des accords, des traités et alors ?

Faut ’il passer son temps à faire des mea-culpa, à détourner le vocabulaire pour essayer d’effacer une histoire assumée ?

Il faut stopper cette repentance permanente, et la stopper ne veut pas dire l’oublier.
Honorer ses morts à la guerre c’est savoir d’où on vient pour se diriger vers l’avenir, on n’effacera pas les noms des morts pour la France, pas plus qu’on effacera toutes les plaques commémoratives qui ont fait notre histoire, pas plus qu’on n’oubliera les déportations, les harkis, le peuple vietnamien, les colonies, et l’esclavage, l’histoire porte des noms parfois lourds , mais les modifier c’est justement s’affranchir dans le déni et l’oubli.

La négresse était le nom donné aux esclaves noires, la chance est qu’elle soit venue jusqu’à Biarritz, Napoléon premier l’a Honoré en décernant a tout un quartier ce nom tellement elle faisait de la bonne cuisine pour ses troupes. Ce fut un honneur pour elle, et c’est un honneur pour nous.

C’est notre histoire.

Non ne changerons pas de nom, notre quartier c’est notre histoire, c’est un quartier formidable avec des citoyens de différentes origines qui se côtoient et se respectent, la diversité de cette transmission permet aussi notre richesse.
Ce n’est pas pour cela que nos fêtes doivent changer de nom, ni notre quartier, nous l’aimons tel quel, et nous honorons La Négresse, femme noire formidable qui par son dévouement à marquée notre histoire.

http://www.sudouest.fr/2015/06/13/elle-est-a-l-origine-de-la-polemique-sur-la-negresse-a-biarritz-je-vis-un-cauchemar-1950723-5166.php

29/05/2015

5 ans en enfer pour rien, il a été lynché en place publique, trainé et humilié par la gauche comme par l’extrême droite, qu’ils nous parlent donc de Cahuzac,Morel,Pétain etc… si l’UMP en avait prononcé le quart que n’aurait t’on dit…En attendant petit homme continu sa campagne pour 2017 , et les yeux dans les yeux vous explique que le ralentissement de la progression de la courbe du chômage est en route, fait passer par décret une loi pour le collège en prenant les profs et les élèves en otage, diminue la bourse au mérite pour les élèves les plus méritants et nécessiteux , un nivellement par les bas permanent, le roi de l’inauguration , le vrp bas de gamme, communique et ne gouverne pas, l’idéologie au service du sectarisme :

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/05/29/31001-20150529ARTFIG00215-l-affaire-eric-woerth-ou-la-lapidation-d-un-bouc-emissaire.php

8/05/2015

Les carnets de Corine :
Mon 8 mai
Ce matin alors que j’assistais à la commémoration du 8 mai 1945, avec en première ligne les enfants qui chantaient « Je suis enfant de paix », l’émotion me submergeait, la colère aussi.
D’un côté des enfants dans un chant pour la paix et une Marseillaise (pas tout à fait juste) mais apprise par cœur, et d’un autre côté des hommes portes- drapeaux de leurs anciens régiments ou de leur histoire, derniers témoins vivants d’une terrible guerre.
-Après eux, il restera des images, des films, au fil de l’histoire, il est tellement difficile d’imaginer qu’ils se sont retrouvé sous les bombes, dans les rizières, dans des camps, dans des maquis, avec des moyens restreints, avec une arme commune la foi, la foi en leur nation, la foi en un Dieu.

– Et nous que leur propose-t-on ?

-Une France des invertébrés, celle de ceux qui veulent amputer l’histoire, celle de ceux qui sont incapables de réformer un pays, jadis prospère, celle de ceux qui se démêlent avec des histoires de corruption, des histoires de famille.
Une France du chômage, de l’insécurité, une France des syndicats qui ne représentent plus qu’eux-mêmes mais qui sont en priorité écoutés au détriment des 90 % du reste de la population, une France de l’impôt, de l’idéologie ;

-Alors oui je suis en colère car on ne leur arrive pas à la cheville, nous sommes devenu la nation de la médiocrité, du nivellement par le bas.

– la France a une histoire, elle a été fondée sur la chrétienté, et même si je suis laïque, je suis aussi catholique, j’en ai marre qu’on stigmatise les religions en permanence, c’est la meilleure façon de créer des tensions. Il faut que chacun puisse pratiquer sa religion dans des lieux de culte dignes et financés par les citoyens et dans le respect de chaque culture.

– Je veux que mes enfants apprennent l’histoire de France dans son intégralité pas sous forme de gruyère ; Je voudrais que les entrepreneurs retrouvent la fierté d’entreprendre, la fierté de gagner de l’argent grâce à leur ambition, je veux qu’on arrête de taper sur les « riches », car moins de riches ça n’a jamais fait moins de pauvres, je veux que les chômeurs retrouvent le goût du travail par des salaires décents et non par des indemnités équivalentes, je voudrais qu’on parle plus des victimes et moins des délinquants, je voudrais que la république retrouve le chemin du gaullisme et non celui de l’idéologie agnostique socialiste-marxiste dans lequel on est tombé; je voudrais que ces hommes et ces femmes qui se sont battus, se disent qu’ils sont fiers de nous, et que leurs camarades ne sont pas morts pour rien ou moins que rien.

-Avec la conscience humaine il n’y a que l’éternité qui soit opportune, et l’idée de Dieu qui resplendit dans l’âme du maître restera au zénith pour éclairer à jamais la démocratie renouvelée.
Vous savez qui a écrit ça ? Jaurès ! Certains devraient retourner dans les livres…

13/04/2015

Les carnets de Corine :

Samedi 11 avait lieu à Paris au siège de l’UMP, le bureau national de Femme avenir, j’ai eu la chance et l’honneur d’être élue conseillère nationale, l’occasion de rappeler ici l’historique de ce mouvement.

Il fut créé en 1945 par le général de Gaulle et permet aux femmes qui l’aspirent à mieux participer à la vie civique et politique de leur pays.

« UNE ACTION POUR UN IDEAL A TRAVERS LES REALITES » GENERAL de GAULLE

Le développement du mouvement a permis de nombreux livres blancs force de propositions pour diverses lois, que ça soit sur la famille, l’économie, la justice, l’éducation, un exemple récent avec la parité, il fut aussi un ancrage pour plusieurs femmes politiques dont la pionnière fut Madame Simone Veil.

Ce mouvement est rattaché depuis 2002 à l’UMP, et permet un travail en collaboration sur différentes commissions.

Sur le Pays Basque Frédérique de Watrigant et Anne-Marie Dubecq en ont été les présidentes, et je rejoins Hélène Cohen elle aussi conseillère nationale. De nombreuses réunions et actions ont été menées dans notre région, et nous continuerons à pérenniser ce mouvement au travers de réunions et débats.
Nous croyons en la valeur du travail et à la vertu de l’effort, Femme avenir

Avec Anne-Marie Dubecq et Hélène Cohen et avec Maryse Viseur, présidente nationale

femme avenir 014 (1)femme avenir 2

 

 

31/03/2015 

J’ai eu de la colère, des doutes, des interrogations, mais au final je suis restée dans ma famille politique et je l’ai défendue, c’est sans regret

26/03/2015

Les carnets de Corine :
Je défends mon parti !
Je suis stupéfaite de voir comment un ancien commandant de police peut tourner sa veste aussi facilement et tourner le dos à une droiture qui s’imposerait à ses anciennes fonctions.
Monsieur Vial déclarait il y a un mois de ça :
– Mon objectif est clair, membres de l’exécutif municipal avec Edouard CHAZOUILLERES, nous pensons être les mieux placés, au centre et à droite….
Louis VIAL
Conseiller municipal
Délégué à la Sécurité
Il déclarait aussi, s’engager à voter Jean Jacques Lasserre si ils étaient élus ! (voir photo plus bas)
Et aujourd’hui il déclare dans le SO, « au nom de la cohérence » soutenir les candidats de la liste menée par la majorité municipale !
Monsieur Vial, à moins que Michel Veunac ai changé de parti depuis le meeting de mardi soir, la majorité municipale elle est au centre et Monsieur Lafitte est membre du parti socialiste, et comme le montre sa déclaration à la préfecture son binôme est une liste d’union de la gauche !
BC-UG Binôme Union de la Gauche (voir déclaration de préfécfecture plus bas)
La cohérence selon Louis Vial, c’et s’engager derrière JJ Lasserre au premier tour et appeler à voter socialiste au second.
Ces élections sont des élections nationales, que vous le vouliez ou non, la constitution Française est faite de la sorte qu’on élie aussi des partis représentant un courant de pensée et une vision de l’action, on ne va pas refaire l’histoire de France à Biarritz !
Comme vous pourrez le voir plus bas pour les cantonales de 2011, votre candidat été soutenu par Pierre Moscovici, (le même qui nous a plombé les finances de la France et maintenant va mettre des sanctions à Bruxelles !), ceci dit l’adjoint aux finances nous à bien plombé aussi les finances de la ville avec son PPP pour la cité de l’océan, qu’il a été obligé de dénoncer il y a un mois, qui se ressemble…
Les convictions d’un jour ne sont pas celles de toujours à moins que ce ne soit une simple manœuvre de Bashing du représentant de l’UMP, alors souvenez- vous du bashing de Sarko en 2012 et regardez où ça nous a mené !
Dimanche je vote pour défendre une nouvelle majorité au département, l’union de la droite et du centre !

lafittelafitte2vial 4union de la gauche

25/03/2015

-Les carnets de Corine

Le NON de la rose

Malgré une dispersion de listes, nous arrivons en tête, mais ne nous réjouissons pas trop vite, le travail de terrain n’est pas terminé, d’ailleurs il ne l’est jamais…
Nous serons au second tour face au parti socialiste, NON ! Pardon ! la gauche départementale, (écrit en tout petit en bas à droite du programme), par les temps qui courent les logos du parti socialiste et du PRG disparaissent comme par enchantement, sauf à la préfecture ! Ce qui prouve bien qu’ils ont été investis rue de Solferino. De la rose il reste les épines et il vaut mieux s’en méfier !

Se cacher de son parti tout en faisant campagne pour celui-ci, n’augure pas d’un débordement de valeurs…

A ceux qui disent on ne sait pas pourquoi on vote, je leur réponds :
Aides sociales, collèges, EHPAD, solidarité vieillesse, accueil d’enfants handicapés, accessions à la propriété pour les jeunes, prêt à taux zéro pour les étudiants, routes départementales, crèches, accompagnement des clubs sportifs, valorisation de notre identité avec des partenariats comme l’office public de la langue Basque, le tourisme, la recherche, l’enseignement supérieur et j’en oublie.

On vote aussi pour arrêter la gabegie des socialistes depuis 4 ans : doublement de la dette, 200 fonctionnaires en plus, 35 millions donnés pour la LGV sans garantie d’arriver à Bayonne, arrêt des aides pour le nettoyage des plages, plusieurs abandons d’aides entre autres des crèches. Dépenses en voyages inutiles, Australie, Amérique du Sud, Afrique, manque de mutualisation des moyens…

On vote aussi contre l’irrationalité de cette réforme : les collèges au département, les transports scolaires à la région ! Rendez-vous compte de la logique, nous les parents nous pouvons commencer à chauffer les pneus de nos voitures !

Alors demain dites NON à cette gestion désastreuse et votez pour un nouveau mode de gouvernance, respectueux des impôts payés par les contribuables, réaliste et non démagogique. Pas de commissions pour surveiller les commissions, de missions de la mission si chers aux socialistes, mais de l’action dans le respect des besoins du territoire.

Votez pour l’union de la droite et du centre.
Dimanche devenez les acteurs et non les victimes !

épine

 

Départementales 2015 UMP/UDI/force 64 Biarritz

17/03/2015

Les carnets de Corine :
« Le mensonge n’a qu’une jambe, la vérité en a deux. »

Drôle de campagne vous nous faites là,
Confectionné d’un quatuor bancal,
Vous voilà imprudent prit la main dans le plat,
bien vous en a pris d’oser un piédestal,
un peu trop haut et patatras…

Les candidats si efficaces,
sont devenus très décevants,
en se roulant dans la mélasse,
se rassembler en s’abaissant.
Que proposez- vous là ,
aux citoyens peu motivés ?
une équipe qui bidouilla
pour ne plus les aviver ?
Les électeurs regarderont
le programme et le sérieux,
espérons qu’ils voteront,
malgré ce bal des ambitieux

vial 2séguéla

 

14/03/2015

Les carnets de Corine :
Fais attention, parce que si le coup part, il te restera plus que les amygdales. (Réplique d’un célèbre film de Claude Zidi)
Monsieur Vial vous en avez marre d’entendre parler de la dissidence de votre binôme, pourtant c’est la vérité, normalement vous qui avez voué votre vie en tant que policier à la recherche de la vérité ça ne devrait pas vous choquer, être dissident c’est son droit le plus absolu, le problème ne vient pas de là il vient juste qu’elle a un mandat de conseillère municipale d’opposition qui lui a été donné par 48,36 % des électeurs Biarrots, dont elle se sert afin de se présenter avec ceux qui l’ont battu. De plus elle va voter au dernier conseil municipal avec la « majorité », un comble, la moindre des choses s’eut été de démissionner !
Vous vous octroyez le titre de majorité municipale, mais de quel droit ? Vous n’êtes pas le seul de la liste de rassemblement du deuxième tour à vous présenter, c’est le problème des listes « multi-ambitions », je vous rappelle juste qu’il y a 5 adjoints qui partent dans 4 listes différentes, et que votre socle de majorité n’est qu’à 17 % des électeurs Biarrots !
Quant à votre rassemblement, fait de bric et de broc, entre une candidate dissidente qui trahie les électeurs qui lui ont fait confiance, et qui était la numéro 2 de la liste de 1er tour de Max Brisson, que vous avez combattu ; Une remplaçante qui se targue d’avoir fait la campagne de Jean-Benoît Saint Cricq, donc contre madame Darrigade, qui de plus s’enorgueillit de défendre Nicolas Sarkozy et les valeurs de l’UMP en se présentant contre la liste investie pour la deuxième fois ; Un remplaçant qui après avoir dit dans le SO faire partie de l’UDI se présente lui aussi contre la candidate investie, tout cela est digne d’un mauvais roman.
Faire parler Madame Séguéla sans qu’elle n’ait ouvert la bouche, c’est digne d’un mauvais film policier. Madame Séguéla à mon avis a trop de classe et de bon sens, pour soutenir qui que ce soit, et je vous rappelle juste que le sénateur Jean Jacques Lasserre qui fait parti de la même famille politique que Juliette soutient Max Brisson .
Quant à la stérilité de leurs actions, je vous rappelle entre autres que Madame Séguèla et Monsieur Brisson ensemble ont défendu des projets comme le prolongement du BAB que j’en suis sure vous utilisez régulièrement, ainsi que la construction du nouveau collège FAL, l’un des plus modernes d’Aquitaine et bien d’autres projets sur des actions sociales EHPAD, Alzheimer, peut-être d’ailleurs devriez- vous y faire un tour…
Monsieur Vial par vos propos, votre majorité municipale s’est transformée en minorité de pensée, faites attention que votre liste « Unis pour Biarritz » ne se
transforme pas en « Punis pour Biarritz »

.vial 1vial 2post maria françois st cricq

 

11/03/2015réponse odile 4

 

Les carnets de Corine
La politique : ce n’est pas un long fleuve tranquille !

L’alternative est dans le dialogue, comme je le dis s’opposer, s’affronter, s’expliquer, dialoguer, trouver des solutions, et non s’opposer seulement. La politique c’est des tensions, de la bataille , parfois des victoires parfois des défaites…
Les partis ils ne sont pas parfaits, mais nos institutions sont ainsi faites, un pays sans parti c’est l’anarchie, un pays avec un seul parti c’est une dictature.
Oui ont peu être dissident, c’est plus difficile, mais pour cela il faut être crédible et ne pas se servir du parti en cosmétique et être droit dans ses bottes .
Ce qu’attendent les citoyens, ce n’est pas un nouveau parti, c’est une nouvelle façon de faire de la politique, de remettre les citoyens au centre de la politique, et des résultats.
Il faut remettre l’humain au centre des préoccupations, je pense que de  » nouvelle génération  » et de nouvelles visions arrivent, d’où des crispations, il faut en passer par là pour avancer.
Certains en se mettant en dehors se marginaliseront, on peut le regretter, mais c’est leur choix, ce n’est pas pour ça qu’ils doivent entrainer contre leur gré ceux qui n’ont pas fait ce choix, ils doivent assumer leur décision.
Et je sais ce dont je parle !
L’avenir est devant, alors travaillons différemment, et avançons, je suis confiante !

 

09/03/2015

post maria françois

Les carnets de Corine :
Pincez moi je rêve !

Alors là je pense qu’en matière d’allégorie politicarde, et de manipulation citoyenne on touche le fond !
Je voudrais rappeler à Madame Maria François avec tout le respect que je lui dois, il y a à peine quelques mois de cela elle s’est targuée d’avoir fait la campagne de Jean Benoit Saint Cricq, candidat divers droit, contre le candidat investi par l’UMP et donc son équipe, dont le numéro 2 n’était autre que Bénédicte Darrigade, dont elle se retrouve aujourd’hui la suppléante. Cette dernière ayant un mandat de conseillère municipale d’opposition va s’allier avec des membres de la majorité municipale, qui l’a battu « sous un prétexte fallacieux d’union qui ne sert que leur propre intérêt et non une politique citoyenne et cohérente » et en plus va voter au dernier conseil municipal avec eux en trahissant les électeurs qui ont voté pour elle !
Tout cela en s’alliant avec un suppléant homme se targuant dans le Sud-Ouest de faire partir de l’UDI et se présentant contre la candidate investie ! Ceci dit il avait dit qu’il nous suspendrait à un croc de boucher, sans doute veut-il ouvrir une boucherie ses indemnités municipales ne lui suffisant pas pour survivre !
Après avoir soutenu Nicolas Sarkozy pour les primaires et déçue que ce dernier n’applique pas plus de démocratie interne comme il l’avait dit pendant sa campagne, elle affiche le post de NS soutenant les candidates UMP, malheureusement pour elle à Biarritz la candidate UMP est un candidat ! Aïe !
Moi aussi je partais dissidente mais au moins je proposais une union pour avoir de la force, moi aussi je n’étais pas d’accord avec les méthodes de notre secrétaire départemental, je l’ai dénoncé et je m’en suis expliqué, mais il arrive un moment où quand on voit que l’on risque de faire perdre sa famille dont on se revendique et dont on soutient son président, on ne joue ni en dehors ni contre.
Oui grâce à vous le FN peut-être au second tour, oui grâce à vous le PS aussi, la dissidence multiple et variée met en danger notre parti, il vous en incombera si nous perdons, alors ne venez pas soutenir Nicolas Sarkozy, un parti ce n’est pas un libre-service, on n’est ni au pays de Candy ni dans celui de Mata Hari, la politique c’est sérieux !

04/03/2015

Les carnets de Corine :
97 m !
J’étais ce matin au procès du jeune garçon qui a accidenté mortellement(voiture contre scooter) Nicolas Fotouhi en juin 2012.
Un moment si attendu par sa famille afin de savoir la vérité sur ce qui a pu se passer, des questions, des réponses, des questions sans réponse. Tant de jours à attendre pour comprendre, et 2 heures pour comprendre qu’il restera toujours des questions.
Des vies brisées :
– D’abord celle de Nicolas qui ne reviendra plus, qu’on entendra plus nous rabattre les oreilles de son idole un autre Nicolas (Sarkozy), on ne l’entendra plus motiver ses troupes « les jeunes pop », qui le suivaient dans toutes les réunions politiques et les déplacements militants. On ne l’entendra plus dire « je m’enferme et je buche mes cours de droit, sinon je vais me prendre une tôle ! ». Des projets il en avait plein la tête, ça débordait de tous les côtés, quand je travaillais avec lui, il m’arrivait de lui dire : « pose- toi, et on réfléchit », généralement on réfléchissait assez vite…
-Celle de sa famille, sa mère qui espère toujours qu’il reviendra et que ce cauchemar s’arrêtera, son père, les mêmes yeux que Nicolas, qui porte le fardeau de son chagrin dans son regard et qui doit survivre à la perte de son fils unique malgré tout, son frère très digne, très en colère aussi, une souffrance intérieure qui vous ronge et qu’aucun remède ne soulagera, ses amis qui cherchent à comprendre.
-Et puis, l’accusé, même génération que Nicolas, enfermé et renfermé dans un moment qui restera à jamais dans sa mémoire, le moment où il a tué accidentellement un autre garçon de son âge, un autre garçon qu’il avait peut-être déjà croisé ou qu’il aurait pu connaitre, un moment qui le poursuivra tout au long de sa vie, et encore plus le jour où lui aussi aura des enfants en âge de sortir. Ses amis têtes baissées pendant deux heures d’audience, son père soutenant son fils tant il peut, le poids de la culpabilité, d’une ombre permanente.
-Nicolas retrouvé à 97 m du lieu de l’impact, un choc, la mort, la vie qui bascule.
-Un procès lourd, très lourd très digne aussi.
-Nicolas dévorait la vie, il était passionné, apprécié de tous, c’était un garçon formidable, oui ce drame n’aurait pas dû exister, on se dit pourquoi , comment, mais le destin en a décidé autrement, à Biarritz un 24 juin par une soirée douce la vie à basculée, elle a basculée pour lui, pour deux familles, et leurs amis, alors rappelons-nous de lui, dans son enthousiasme, ses éclats de rire et ses expressions dont l’une qu’il prononçait souvent : « la messe est dite ! »

 

 

14/02/2015 :

Je suis ravie de vous accueillir sur mon blog, comme le directeur de campagne de Madame Darrigade partage mes parutions, ainsi que mon blog et puisqu’il s’est trompé de combat, je lui ai écrit un petit post sur FB que je vous fais partager

Panique à ok corral :
Monsieur Pognant c’est très gentil de partager mes publications et de me faire de la pub, mais je vous rappelle que vous êtes le directeur de campagne de Madame Darrigade, il est vrai que son FB est plus pauvre que le mien et que son blog relatant son travail politique ou citoyen est inexistant… Ne vous trompez pas d’adversaires, je ne suis plus en lice et comme je l’ai dis j’assume parfaitement tous mes propos qui vont pouvoir faire avancer les choses dans le futur, je vous conseille de garder votre énergie pour les jours qui viennent, je pense que vous n’êtes pas au bout de vos surprises, bienvenue en politique !

PS : pour ce qui est du retournement de veste lisez un peu plus bas le texte de Vincent Dubecq, moi je suis toujours restée droite dans mes bottes avec mes convictions, j’ai lutté contre un mode de gouvernance que j’ai dénoncé, violement parfois, mais je n’ai jamais tourné le dos à mes convictions politiques !

 

13/02/2015

Communiqué de presse :
Mon attachement à la ville de Biarritz et mon respect à l’endroit des électeurs m’imposent un devoir d’unité et de rassemblement. Pour cette raison, j’ai placé depuis le départ ma candidature sous le signe de l’unité ; pour cette raison aussi, j’ai appelé à plusieurs reprises les différents candidats à se mettre autour d’une table. Malheureusement sans succès.
Aussi, j’ai décidé de retirer ma candidature aux élections départementales que j’avais pourtant déclarée dès le mois d’octobre. Je ne souhaite pas participer au spectacle navrant qu’offre la droite biarrote.
En effet, si l’ambition est, à mes yeux, noble et légitime, elle ne peut conduire à fouler aux pieds quelques règles élémentaires de la morale politique :
• Le sens des responsabilités en ne favorisant pas un éparpillement des voix dont seul le Front national pourrait tirer bénéfice,
• Le respect d’un mandat que l’on a reçu des électeurs voici dix mois à peine.
Forte de cette exigence de rassemblement, je ne peux que soutenir le binôme investi par l’UMP, l’UDI et Force 64.
Evidemment, ma volonté de servir Biarritz et les Biarrots demeure intacte. Je reste donc tout à fait déterminée à poursuivre mon engagement au sein de l’UMP afin d’y insuffler un indispensable besoin de renouveau.

Corine Martineau

 

12/02/2015

Vincent Dubecq

Du grand n’importe quoi

Un événement s’est produit au dernier conseil municipal de Biarritz. Les socialistes de la majorité municipale ont remporté leur premier succès : ils viennent de faire passer une augmentation des impôts.
Fidèles à leur sacro-saint principe de lever l’impôt plutôt que de s’attaquer aux dépenses, ils imitent la majorité socialiste du pays avec les succès économiques
que nous connaissons.
En l’occurrence, cette majoration de 20% de la part communale de la cotisation au titre de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires va à l’encontre de la venue dans notre ville de ces visiteurs qui ont choisi Biarritz pour leur lieu privilégié de détente et de loisir. La clientèle de ces résidences fréquente notre ville pendant les vacances scolaires, elle a choisi et aime Biarritz. Ils auront désormais le choix entre trouver une ville plus accueillante ou payer plus cher leur attachement à Biarritz. Et il est illusoire de croire que cette mesure anti-économique, qui ne manquera pas d’avoir des répercussions sur la fréquentation dans notre ville et donc sur le commerce biarrot, sera compensée par les 600.000 euros de recette supplémentaire, ce qui représente la somme de 24 €
par habitant.
Et la surprise du vote est venue des oppositions. Ainsi
10 mois après s’être fait élire sur une liste de droite, Mme Darrigade a décidé de son propre chef, sans consulter ses voisins opposants, de voter pour cette augmentation.
Il est vrai que, sans doute par un manque évident de convictions et par opportunisme électoral, elle n’a pas hésité une seconde à changer de camp au mépris de celles ceux qui ont voté pour elle en mars dernier.
C’est le type même de conduite qui éloigne le citoyen de son devoir électoral. Pourquoi en effet faire confiance à une élue qui ne respecte pas ses engagements pourtant de fraîche date, de ne pas augmenter les impôts ? On pourrait parler d’un certain cynisme, à moins qu’il s’agisse tout simplement d’un manque de cohérence entre ce qu’on dit et ce qu’on fait à 10 mois d’intervalle.
Comme on dit souvent au café du Commerce, c’est du GRAND N’IMPORTE QUOI !

 

03/02/2015

Je ne me mets pas souvent en colère, mais….
Je ne peux pas laisser dire dans le Sud-Ouest de ce matin

Comment peut-on être dans le déni à ce point, ou alors Monsieur Brisson est frappé d’amnésie ou il est de mauvaise foi, dire que les militants qui parlent sont ceux qui ne viennent pas aux réunions et se donnent de l’importance, moi j’ai défendu les valeurs de mon parti le job je l’ai fait il suffit de regarder mon blog et encore il n’y a peut-être que 25% du travail effectué.
Alors non monsieur Brisson les militants ne sont pas une minorité, et par ailleurs vous devriez remettre vos fichiers à jour, oui les militants ne sont pas contents et vous n’en avez pas tenu compte, oui il y a des militants qui bossent pour leur parti et le nier ou faire semblant c’est un mépris rajouté à de la calomnie, un républicain un vrai c’est celui qui prend en compte l’avis du plus grand nombre, c’est celui qui échange, c’est celui qui comprend, balayer d’un revers de main toutes ces valeurs n’est pas digne d’un dirigeant politique.

 

03/02/2015

SO janvier

03/02/2015

A lire :

Je trahis, tu trahis, elle trahit

 

23/01/2015

C’est drôle de voir comment les socialistes conçoivent « la liberté d’expression », à se demander s’ils vont dans les hôpitaux voir ce qu’il s’y passe, dans toutes les salles d’internats, il y a des caricatures, ça ne date pas d’hier, et c’est plutôt une tradition et un exutoire. Moi aussi je n’aime pas certains dessins de Charlie Hebdo, le dernier tirage où l’on voit soeur Emmanuelle au paradis dire : « Je vais pouvoir en sucer des queues  » n’est pas du meilleur goût, et de me dire qu’ont-ils fait eux pour la société pour se permettre de caricaturer de la sorte une femme qui a œuvrée toute sa vie pour l’humanité? Alors que Marisol soit choquée? oui pourquoi pas, (c’est vrai que la caricature est crue) mais faut’il comme le gouvernement l’a demandé l’effacer? à ce moment c’est la porte ouverte, à la limitation d’expression, et le prophète doit’il être parodié de la sorte ? à en provoquer des manifestations dans le monde, bien plus que pour Marisol ! La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres, mais justement où s’arrête t’elle et où commence-t-elle ? Faut’il limiter ou contrôler le droit d’expression ?

marisol

L’actualité dramatique me fait faire un petit intermède par une actualité nationale très lourde, puisse ce court reportage nous ouvrir les yeux et une façon de penser différente

D’où la difficulté d’être Français…
Cet homme est vraiment un symbole, ça montre sa bravoure son humilité, mais aussi la difficulté d’être un Français issu de l’immigration, son intégration et la reconnaissance de sa volonté d’appartenance, ne devons-nous pas au travers de ce court reportage nous poser les bonnes questions et qu’il nous aide à trouver les bonnes réponses?

http://www.bfmtv.com/…/le-heros-de-la-prise-d-otages-de-vin…

L’acte de bravoure de Lassana Bathily est salué de manière unanime. Cet employé du Hypercacher dans…
bfmtv.com|Par BFMTV

 

 

20/12/2014

J’ai lancé cet appel auprès des acteurs futurs pour les prochaines consultations électorales.

J’ai le désir ardent de reformer une unité auprès de responsables locaux et j’ai donc adressé cette lettre à ces différents acteurs : Maider AROSTEGUY, Max BRISSON, Bénédicte DARRIGADE, Frédéric DOMÈGE, Philippe MOREL.

Chers amis
Les esprits se sont échauffés ces dernières semaines.
Nous avons les uns et les autres, le devoir de ne pas égratigner davantage l’image de notre parti et de ne pas créer la confusion chez tous ceux qui nous ont soutenus jusqu’alors.
Je lance un appel, à toi Maïder, à toi Philippe,à toi Frédéric, à toi Max, à toi Bénédicte, pour nous rencontrer et tenter de trouver un compromis, condition indispensable à un rassemblement de toutes nos forces.
Je suis prête à nous réunir, chez moi (date définie en début de semaine du 29 décembre)
Amitiés, Corine

14/12/2014 

Adhérents, militants, sympathisants, mes amis,
Mes appels ont été entendus et, au risque d’en fâcher certains, je m’en félicite ! Il fallait remuer le cocotier pour sortir de cette léthargie dans laquelle nous nous trouvions plongés après cette cruelle défaite dont on a trop tard voulu comprendre à qui elle était imputable. Chaque semaine des annonces de candidatures sous la marque UMP se font connaître et, ainsi que le disait notre chef spirituel voilà quelques années, «ce qui est à redouter ce n’est pas le vide politique, c’est plutôt le trop-plein…».
Mon général, je confirme !
Aucune tentative pour réunir nos troupes, les informer, les rassurer, ne s’est manifestée et les mauvaises habitudes de décisions prises dans les coulisses ou les arrières-salles de bistros, qu’ils fussent de France ou de Navarre, se perpétuent.
Depuis plus de trois mois, je vais à la rencontre des Biarrots et j’ai pu me rendre compte des béances et du délabrement de la communication de notre Comité Départemental 64.
Nos voisins bayonnais ne sont guère mieux lotis et nombreuses sont les personnalités qui protestent contre cette arrogance, si ce n’est du mépris. Les dernières luttes politiques locales ont façonné de nouveaux caractères et révélé de nouveaux talents : c’est auprès d’eux que je lance cet appel et que j’ai le souci de porter la bonne parole afin de nous regrouper.
J’ai une force sacrée et, quoiqu’il arrive, j’en appelle au rassemblement afin de reconstruire la Maison UMP avec une communauté enfin ressoudée.
L’heure d’une Primaire, à Biarritz, n’a-t-elle pas sonné ?
CORINE MARTINEAU

 

26/11/2014 

fëte des biarrots

Voilà quelques jours – première candidate déclarée de la section locale UMP – j’adressais sur facebook une lettre de remerciements à mes ami(e)s qui avaient instantanément réagi pour soutenir mon aspiration à remplir la fonction de conseillère départementale des Pyrénées-Atlantiques lors des élections de mars prochain.
J’expliquais que le moment était venu pour notre groupe de stopper les controverses afin de retrouver un nécessaire apaisement. Tous se disent prêts à défendre des idées, des convictions, des projets plutôt que, sans arrêt, dénigrer ses adversaires ou, ce qui est plus grave, ceux de son propre camp. Il doit venir à l’esprit des plus éclairés qu’il faut en finir avec ce passé négatif.
La danse que j’ai pratiquée et enseignée pendant plus de quelques dizaines d’années, m’a donnée, avec sa dure discipline et sa rigueur, des leçons qui m’ont préparée aux pirouettes et aux contorsions… politiques.
J’ai intégré l’UMP en 2010 et depuis, nonobstant mes obligations familiales – un mari, médecin hospitalier (mon meilleur défenseur !) et mes trois enfants de 11, 11 et 12 ans – je n’ai cessé de m’activer lors des présidentielles et des législatives de 2010, puis des municipales de 2014. J’ai le goût du travail en équipe et j’ai donc participé à différentes tables rondes pour écouter, pour proposer, pour agir ensuite et pour rendre compte enfin. J’ai pu me déterminer dans un certain nombre de cas d’une façon qui me paraît satisfaisante pour conduire à mon tour.
Chers amis, vous avez exprimé le souhait de voir constituer une équipe nouvelle. Je vous sais gré de ce message ; cela ne se fera pas sans embûches ni sans obstacles. Aussi sachez que j’ai besoin de votre concours et que vous pouvez établir le contact pour participer à nos rencontres-tables-rondes, dans un total libre-échange d’opinions. Nous remporterons ces élections si nous savons remuer l’opinion pour ce scrutin dont on connaît les forts taux d’abstentions.
Et vous serez fiers de porter nos valeurs.
A bientôt, Corine

 

 

21/11 Conférence : « Le bonheur est dans l’entreprise »

Hier soir avait lieu au casino municipal la soirée inter-réseaux du Pays Basque, le thème : « le bonheur est dans l’entreprise »,était une déclinaison des conditions de travail indispensables que ça soit pour les personnes ou la santé de l’entreprise, suivit d’un moment d’échanges et de convivialité, ce fut une belle soirée

inter reseau 3inter reseau 2inter reseau 1inter reseau 001

 

 

Colloque environnemental

 

CG3CG2CG

Vendredi dernier se déroulait un colloque sur l’environnement, et entre autres la protection du littoral, la stratégie territoriale, et le territoire durable, un sujet important pour notre ville, nous étions présents avec Antoine, nous avons pu poser des questions très précises sur la protection des falaises,  le manque de financement va rendre le combat difficile, il va falloir réfléchir à plusieurs solutions.

Rencontre avec Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek

 

livre Debré 251livre Debré 250livre Debré 248

Rencontre ce week-end avec Jean-Louis Debré et Valérie Bochenek, pour la présentation de leur livre « ces femmes qui ont réveillé la France »

 

 

 

antoine2 (1)

 

Je serai candidat aux élections départementales en mars 2015.

Le constat est sans appel : Aux prochaines élections, près d’un Français sur deux ne se déplacera pas aux urnes. La France souffre d’un cruel déficit de représentation.

Les Français ont perdu la foi. Modelée par les logiques d’appareils, le déterminisme idéologique, le poids de la bureaucratie et la force des lobbies, la politique française souffre de bien trop d’inertie.
De plus, la conquête du pouvoir – ou sa conservation – semble bien souvent primer sur l’intérêt public et la volonté de faire passer des réformes ambitieuses.

Comme beaucoup, j’ai envie d’une nouvelle dynamique. Plutôt que de me contenter de critiquer, j’ai décidé d’agir.

Je me suis engagé sur une liste sans étiquette lors des élections municipales de 2014 à Biarritz.
18 mois de travail plus tard, nous convainquions 11% de la population biarrote de suivre un mouvement indépendant, guidé par un projet de proximité, non par une idéologie prédéterminée. Preuve en est que la dynamique est insufflée par les hommes, non par les partis.

Je ne suis pas un homme de dogme, je suis homme de projets et de résultats, dans un seul but, faire avancer ma ville et ma région.

Agir de manière désintéressée, en apportant une réponse pragmatique aux besoins de mes concitoyens : tout simplement une gestion en bon père de famille.
Voilà ce que doit être la politique, voilà mon engagement.

J’ai trouvé en Corine Martineau la détermination, le courage et l’abnégation qu’on attend d’un représentant politique.
Partageant les mêmes convictions, j’ai décidé de m’engager à ses côtés aux prochaines élections départementales.

 

 

Je suis membre de l’UMP depuis quatre ans mais voilà que le Politburo circonvoisin m’interdit de m’exprimer dans mon propre parti en ma qualité de militante ! Devant le vide sidéral qui a suivi l’échec des élections municipales et alors que l’ensemble des responsables locaux et des sympathisants restait en attente, fallait-il que je reste plus longtemps taisante ? Face à une situation de discorde qui nuit à notre image et que la presse locale n’ignore plus, face à ceux qui n’adhèrent qu’à leur propre cause, il devenait nécessaire de rassembler nos forces sans avoir à agir au gré des événements et à dépendre d’ordres et de calculs venus de Pau, de Bordeaux ou de la Capitale. La stratégie qui consiste à faire le pied de grue afin de donner des Forces au tombeur de notre Président Sarkozy n’a guère ma faveur ni, j’en suis sûre, la vôtre. Avec mon partenaire-binôme Antoine Doury, qui a eu l’occasion de montrer sa passion pour Biarritz qu’il veut servir, nous élaborons un projet que nous vous soumettrons en temps opportun, à vous, nos amis, avant de le dévoiler aux électeurs.
Quoi qu’il arrive, nous sommes fondés à vouloir préserver une dignité et quoi qu’il arrive aussi, je resterai fidèle à ma famille de pensée.
Dans un souci de transparence démocratique, je vous invite à nous écrire pour enrichir le débat.
corine-martineau@orange.fr
antoine.doury@me.com

 

L'UMP Biarrote et Facebook

L’UMP Biarrote et Facebook

 

En annonçant ma candidature aux prochaines élections départementales, je ne pensais pas compter sur tant de sympathies hors de mon large cercle d’amis. De tout coeur, je remercie donc tous ceux dont le concours me sera si précieux et qui m’ont exprimé leur fidèle attachement en même temps qu’ils   m’assuraient de leur inconditionnel soutien.

Je remercie aussi celles et ceux qui ont visité mon site et envoyé des commentaires encourageants par e-mail.

Avec Antoine Doury, mon binôme, qui m’a aidée de manière participative, nous définissons la juste voie à suivre pour aboutir à un consensus plus large encore… pour ne pas dire total. Forts de nos affinités, nous avons, ensemble, défini une feuille de route avec des objectifs concrets et clairs qui nous engagent vis-à-vis de Biarritz et de notre département.

Comme, par nature, il me répugne de déclencher des hostilités, il m’a fallu bien des fougueux débats pour rompre la règle traditionnelle de réserve. Dans le respect des années de partenariat passées à travailler de concert, j’exhorte mes concurrents à la retenue, à la discrétion et à la patience. Je n’entrerai donc pas dans les querelles qui ont agité le bureau local de mon parti. Il va de soi que cette passion, nourrie de l’affection que j’ai pour Biarritz, ne m’opposera à aucune solution pacifiquement concertée.

Je vous dis à bientôt et «milesker».

 

 

Communiqué de presse :

 

Je ne puis rester plus longtemps spectatrice silencieuse dans le trouble où je vois un parti, l’UMP locale, où j’ai fonctionné activement en qualité de militante depuis 4 ans. J’ai décidé de me porter candidate aux prochaines élections cantonales de la sixième circonscription.

Je ne serai pas candidate «contre» quelqu’un mais candidate «pour» mon parti dans la seule et unique volonté d’exprimer mes idées, mon projet, ma sensibilité.

Si le mouvement d’égalisation des droits entre les Hommes et les Femmes existe, le préjugé de parité n’a, semble-t-il, pas changé pour «certains». Le vrai concept appliqué exigerait que, cette fois enfin, ce soit la Femme qui choisisse son binôme et pas l’inverse. Je l’ai choisi et je demanderai leur approbation à ceux qui me soutiennent.

Qu’on sache que la démocratie qui consiste à prendre seul les décisions puis à en informer son équipe a fait long feu.

Enfin, qu’on comprenne que si je suis candidate, c’est aussi pour effacer la triste image de notre défaite aux dernières municipales alors qu’une vague bleue submergeait la France.

Pour cette consultation locale, le renoncement spectaculaire de l’actuel «tenant du titre» lui ouvrirait un large boulevard pour une consultation à sa mesure : les législatives de 2017.

Mon objectif est clair, mes idées bien en place, j’associe à ce projet tous les nombreux adhérents et sympathisants qui m’ont encouragée ces deux derniers mois à cette décision.

Il va de soi que pour la reconstruction de notre famille, aucune des idées proposées par mes soins ne pourra prospérer sans une entière acceptation des militants de Biarritz.

 

Candidature 

 

 

Publicités